Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche mardi 24 janvier 2017
Logo label Ville Internet

Carte des espaces verts

Le schéma directeur d’Ile-de-France fixe un objectif de 10m2 d’espaces verts par habitants.
A Ivry les espaces verts ont été répertoriés selon une typologie établie par l’IAURIF pour aboutir à une cartographie actualisée de l’ensemble des lieux déterminés comme favorables à la biodiversité. Sont ainsi recensés les espaces végétalisés (parcs, jardins sur dalles) mais aussi les aires de jeux et les allées, y compris celles minéralisées.
D’après cette nouvelle approche, le territoire ivryen comprend 785.000 m² d’espaces verts (en comprenant les cimetières), ce qui, par habitant (population totale au 1 er  janvier 2012, soit 58.984), permet à la commune de remplir largement l’objectif régional avec 13,3 m². Si l’on retranche les cimetières, l’on obtient cependant le chiffre de 8,5 m2 par habitant.

Espaces verts : s'accorder sur les définitions (extraits de la charte des espaces publics)

Cliquez sur un des espaces verts sur la carte pour découvrir les informations sur chaque parc ou jardin et naviguer en cliquant sur les flèches.

 

 

Voir en plein écran

Espace verts : s’accorder sur les définitions

(extraits de la charte des espaces publics, janvier 2012, p. 39-41)

LA PROMENADE

C’est une voie urbaine plantée d’arbres, proposant des usages mixtes : piétons, vélos, voitures...C’est une voie empruntée pour flâner. La promenade reçoit le nom de ce qui est une pratique nouvelle de l’usage de l’espace urbain, développée par l’aristocratie, l’élite et la bourgeoisie à partir de la fin du XVIIème siècle.

LA PLACE PUBLIQUE

D’un latin populaire plattea, rue large.
La place désigne l’endroit où l’on se trouve, où se déroule l’action… C’est plus généralement un lieu public ouvert et environné de bâtiments. Les fonctions urbaines d’une place sont multiples : elles sont à la fois politiques, sociales, économiques et religieuses. Elles se construisent soit par apports successifs, soit dans une composition unique. Les places à Ivry-sur-Seine sont intégrées dans le réseau d’espace de proximité, lieu fédérateur à l’échelle d’un quartier visant à être le support d’animations ponctuelles ou régulières, lieu de rendez-vous pour les Ivryens.

LE PARVIS

Du latin chrétien, paradisus, paradis.
Le parvis définissait l’espace situé devant une église et généralement entouré d’une balustrade ou de portiques. Aujourd’hui, le parvis est un espace dégagé, généralement réservé aux piétons, devant un édifice public. Il asseoit l’équipement public en lien avec la voirie, marque les entrées du bâtiment. Le parvis peut être apparenté à une place publique, lieu de rendez-vous, lieu de vie sociale...

PARC

Du latin médiéval parricus, enclos.
Le parc est un espace clos et boisé utilisé à des fins de loisirs. Aux origines, les parcs entouraient les châteaux, créant un décor champêtre de pièces d’eau, d’arbres d’ornement. C’étaient des espaces de promenade propices aux loisirs, à la rencontre et à la rêverie. Les parcs urbains sont héritiers de ces espaces aristocratiques.

JARDIN

Du latin hortus, jardin. Du francique gardo, clôture.
Le jardin public est un espace vert urbain, enclos, à dominante végétale, protégé des circulations générales, libre d’accès, conçu comme un équipement public  et géré comme tel. C’est une invention de l’urbanisme de la seconde moitié du XIXème siècle au moment où le développement des villes éloigne de plus en plus les citadins de la campagne. Participant à la trame verte, les parcs et jardins sont un attrait de la ville. Ils doivent être visibles de la rue et posséder plusieurs accès. Ils peuvent offrir des itinéraires alternatifs à la rue.

SQUARE

De l’ancien français esquarre « carré », variante de équerre. De l’anglais square (1300) « carré ». « Le square dans son acception française est un jardin public formé au centre d'une place bordée de façades, contourné par les circulations. Il ne doit pas  être confondu avec le square londonien, espace libre au centre d'un îlot quadrangulaire, réservé à l'usage des riverains, à l'origine espace minéral servant de cour qui fut ensuite souvent planté ». Le square est avant tout aujourd'hui un jardin public de quartier, mais il peut aussi être le cadre choisi pour mettre en scène d'autres activités.
Il se fonde sur la proximité, dans la tradition des squares résidentiels. Les formes évoluent cependant : la clôture s'estompe. Dans les squares appartenant aux parties communes d'un ensemble, ce sont les bâtiments le jouxtant qui font office de clôture.

PLATEAU D’ÉVOLUTION

Espace dédié à la pratique sportive libre équipé de matériels sportifs spécifiques: panneaux de basket, but de hand/football/ accroche pour filet de  volley-ball, zone de glisse urbaine. Ces espaces doivent être en co-visibilité depuis la rue, équipés de mobilier urbain, dotés de zones d’ombre...

Vers le haut

Haut de page