Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche mardi 24 janvier 2017
Logo label Ville Internet

Gare RER : du neuf sur les rails

Trois nouvelles entrées, deux ascenseurs, une passerelle enjambant les voies, une mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite et en situation de handicap … Tels sont les projets de réaménagement de la gare RER présentés le 15 avril.

272-Breve-1-site-gare

Ce train a pour destination…  une gare repensée de fond en comble. « Nous travaillons depuis de nombreuses années avec la SNCF (mobilités et réseaux) et le syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) sur le réaménagement de la gare RER, a indiqué le premier adjoint au maire Romain Marchand en préambule de la réunion publique du 15 avril. Le point de départ, c’était la mise en accessibilité du site pour les personnes à mobilité réduite, une obligation légale pour tous les établissements recevant du public. Mais nous sommes allés bien au-delà. »

Fabienne Couvert, l’architecte du projet, égrène alors les nombreux points de cette transformation. Trois nouveaux accès sont prévus. Un sur la place Marcel Cachin, à côté du bâtiment actuel. D’ici partira une passerelle surplombant les voies et desservant à la fois les deux quais et un nouvel accès côté rue de la gare (Ivry-Port). Pour atteindre cette passerelle, des escaliers mais aussi deux ascenseurs. Rue Saint-Just, le troisième nouvel accès sera dans la continuité de la future place Gagarine, prévue dans le projet de rénovation de la cité. Côté existant, si le bâtiment historique est conservé, le souterrain, lui, verra son éclairage refait, l’escalier sécurisé…  Et c’est l’ensemble de la gare qui sera mis aux normes d’accessibilité via balises sonores, bandes podotactiles, abris sur les quais pour les personnes en fauteuil roulant, accès aux trains facilité… Les travaux, dont le coût est estimé à 30 millions d’euros, devraient débuter en 2018 pour une livraison courant 2019.

Dans la salle, la vingtaine d’habitants émet quelques réserves sur le fait d’avoir privilégié des escaliers pour accéder à la passerelle plutôt que des escalators et doute du fonctionnement à venir des ascenseurs. « Le Stif exige de nous que les ascenseurs soient disponibles 97 % du temps, autant dire tout le temps, répond Jean-Pierre Durand, responsable de la ligne C du RER pour la SNCF. Et nous avons prévu que les escaliers puissent être remplacés à terme par des escalators, ce que nous ne pouvions faire immédiatement, faute de budget. » D’autres participants à la réunion suggèrent par ailleurs que la nouvelle entrée côté Ivry-Port puisse être un jour reliée au pont Georges Gosnat. D’autres encore souscrivent à la proposition de Stéphane Prat, adjoint en charge de l'écologie urbaine, d'exposer des oeuvres d'art dans la gare…Saïd Hefad, conseiller municipal délégué aux questions du handicap, présent dans la salle, résume : « Il faut faire en sorte de favoriser la participation citoyenne à ce projet important. » D’autres rencontres sont prévues…

Thomas Portier

Télécharger la présentation (format PDF)

Haut de page