Claude Mangin refoulée du Maroc entame une grève de la faim | Ville d'Ivry-sur-seine
Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche jeudi 16 août 2018
Logo label Ville Internet
Accueil > Découvrir la ville > International > Actus internationales > Claude Mangin refoulée du Maroc entame une grève de la faim Facebook Twitter Transfèrer à un ami Imprimer Zoomer Dézoomer

Claude Mangin refoulée du Maroc entame une grève de la faim

Pour la quatrième fois consécutive, Claude Mangin, l’épouse de Naâma Asfari, citoyen d’honneur de la ville, a été refoulée du Maroc le 16 avril dernier. Elle a entamé une grève de la faim depuis le mercredi 18 avril au sein de l’Hôtel de Ville d’Ivry-Sur-Seine.

Lettre adressée au Président de la République cosigné par Monseigneur Michel Santier et le Maire d’Ivry le 25 avril 2018

Télécharger cette lettre

Conférence de presse Mercredi 25 avril 2018 à 11 h en mairie d’Ivry-sur-Seine pour rencontrer Claude Mangin-Asfari et ses soutiens

Télécharger le communiqué de presse

Pour rappel, Naâma Asfari est un militant engagé dans une lutte pacifique pour l’indépendance du Sahara occidental et le respect des droits fondamentaux du peuple sahraoui. Lui et vingt-et-un autres militants sont emprisonnés depuis 2010 et accusés de meurtre par l’État marocain. Un embastillement jugé injuste et condamné par de « nombreuses organisations internationales » selon Claude Mangin.

Le 13 avril, soit trois jours avant le départ de Claude Mangin, le maire, Philippe Bouyssou et deux autres édiles d’Île-de-France*, avaient fait parvenir une lettre à Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, indiquant que « le refus d’entrée sur le territoire marocain constitue une atteinte constante et grave au droit de Claude Mangin à une vie privée et familiale, contraire au droit international et au droit des prisonniers aux visites familiales ». Dans un autre communiqué, les trois maires regrettaient également les démarches insuffisantes des autorités diplomatiques françaises sur ce dossier très politique.

Retrouvez la lettre à Jean-Yves Le Drian.

Dans ces circonstances, et après de nombreuses autres démarches officielles effectuées depuis deux ans, elle a entamé une grève de la faim depuis le mercredi 18 avril et a exprimé la demande de pouvoir faire ce jeûne de résistance au sein de l’Hôtel de Ville d’Ivry-Sur-Seine. Considérant que Claude Mangin-Asfari est habitante d’Ivry-sur-Seine, et que Naâma ASFARI en est Citoyen d’Honneur depuis 2015, la municipalité a accédé à sa requête et accepté de l’accueillir au sein de l’Hôtel de Ville.

Retrouvez le communiqué de presse du maire.

* Jean-Claude Kennedy, maire de Vitry-sur-Seine, et Laurent Russier, maire de Saint-Denis.

Retrouvez l'article d'IMV Actus

Haut de page