Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche mercredi 21 février 2018
Logo label Ville Internet

Dernier déporté ivryen de Buchenwald

André Saqué est déporté en Allemagne dans les camps de concentration d’Oranienburg, Sachsenhausen puis Buchenwald où il est transféré, malade, en 1944. Là, il est mis en quarantaine dans le petit camp, antichambre de la mort. Il bénéficiera de la protection de la résistance clandestine, qui avait réussi à se mettre en place à Buchenwald. Dans le cadre de la semaine de la mémoire, l'Hebdo.net a recueilli son témoignage, exceptionnel. Comme beaucoup de rescapés des camps, il a peu parlé de sa déportation pendant soixante ans.

 

 

Catherine Mercadier
En ligne, le 26/01/2010

Réagissez à cet article

  • Claude BERNARD, le 08/05/2012 à 02:45 :
    Continuez à témoigner, Monsieur. Nous vous sommes redevables de notre liberté. Le " plus jamais ça ! " doit être encore et encore martelé.
Laisser un commentaire
Validation

Pour valider le formulaire, saisissez les 3 premiers caractères de la série (sans ajouter d’espace entre les caractères).

  • S
  • Y
  • B
  • G
  • S
  • N
  • G
  • I

*Champs obligatoires

Haut de page