Logo label Ville Internet
Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
Espace économie Espace associations

Monuments et de curiosités

Patrimoine Architectural et archéologiqueVue sur la mairie

Ivry-sur-Seine détient des monuments inscrits à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques : l'église Saint- Pierre/Saint-Paul, le moulin dela Tour, l'ancienne manufacture des Œillets, l'hôpital Charles Foix et le bâtiment EDF rue des Péniches.
Par ailleurs, la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) a recensé 170 bâtiments,  groupes de bâtiments ou objets remarquables à Ivry-sur-Seine.

Monuments et curiosités

Hôtel de ville

Esplanade Georges Marrane Bâtie en 1896, la mairie offre une façade originale, illustration du passé industriel de la ville. A l'intérieur, on peut voir des toiles représentant la commune au début du XXe siècle ainsi que de magnifiques fresques réalisées en 1953 par le peintre Fernand Léger, variation sur le poème « Liberté, j'écris ton nom » de Paul Eluard.
Voir aussi la visite virtuelle de l'hôtel de ville

jardin ouvrierJardins ouvriers, route du Fort

Edifié en 1840, le Fort faisait partie des défenses avancées des fortifications de Paris. Aujourd'hui il abrite le service cinématographique des armées. Tout autour, dans les douves et sur le glacis, s'étendent les jardins ouvriers, vestiges de la fameuse Ligue française du Coin de terre et du Foyer, créée par l'abbé Lemire. L'occasion d'une balade à la fois bucolique et insolite.

Cave-carrière Delacroix, avenue du général Leclerc

Redécouverte en 1983, la cave-carrière doit son nom à François Adrien Delacroix, un notaire parisien, qui, en 1821, faisait le projet d'y stocker du blé. Par la suite, elle servit à conserver du vin de Bourgogne avant d'être une champignonnière jusqu'en 1955.

La Manufacture des Œillets, rue RaspailManufacture des oeillets

Avec ses briques rouges, ses poutrelles métalliques et ses larges vitres, la Manufacture est l'un des plus beaux édifices industriels de la ville. D'abord fabrique de plumes métalliques, elle devient Manufacture française d'oeillets métalliques, puis United Shoe Machinery Company deFrance. On y produisit des oeillets en métal pour corsets, souliers, bâches, équipements militaires... En 1990, l'usine cesse son activité. Depuis, les bâtiments réhabilités accueillent des ateliers d'artistes et des écoles d'art.

En septembre 2011, le centre d'art contemporain le CREDAC a emménagé dans le bâtiment américain.


Moulin de la Tour, place du 8 mai 1945

Moulin de la tourLe Moulin de la Tour est bâti de pierres dont certaines portent des
inscriptions gravées datées de 1415 et 1680 mais l'épaisseur de ses murs et sa base cyclopéenne laissent présumer une construction d'époque médiévale remodifiée au XVIIe. En activité jusqu'au début du XIXe, il sert ensuite àdes vanniers, de réserve de foin, puis de dépôt d'hydrocarbures avantsa réhabilitation en 1976.

Sentier de la liberté

Invisible depuis la rue Louis Bertrand, cette ruelle rappelle le passé maraîcher d'Ivry, tout comme les rues Antoine Thomas et René Villars, avec ses vestiges de cultures à flanc de coteau, ses vignes et autres arbres fruitiers. Une légende ivryenne veut que ce sentier ait été nommé ainsi en souvenir de l'anarchiste braqueur de banques, Jules Bonnot. Caché à Ivry après avoir semé quelques cadavres derrière lui, il est pris en chasse par la police le 24 avril 1912 et réussit à leur fausser compagnie en s'échappant par le sentier de la liberté. Quatre jours plus tard, il est abattu à Choisy-le-Roi.

Pacha-MamaPacha-Mama

C'est une grande forme blanche couchée sur un lit de verdure. Une femme
de pierre. Son découpage en tranches figure les mouvements de son
corps, impression renforcée par l'écoulement de l'eau sur sa peau marbrée.
Elle est l'oeuvre de Jack Vanarsky, baptisée Pacha-Mama, une divinité
sud-américaine.
Voir aussi les autres oeuvres d'art monumental dans la ville

Le PagodonLe Pagodon, 10 rue du cimetière parisien

Le Pagodon est un temple bouddhiste, dédié au culte des ancêtres. Son architecture s'inscrit dans la tradition chinoise. Il a été construit à l'initiative de l'amicale des Cantonais en France.

Haut de page