436-actu-3-tqi-1500-Flammes-credit-DR.jpg
F(l)ammes est le deuxième volet d’un triptyque plein d’énergie et d’émotions consacré à la jeunesse des quartiers populaires. © DR

« Elles sont intelligentes, sensibles, passionnées, viriles, courageuses et si pleines de vie », écrit Ahmed Madani. Monté par ce dernier, auteur et metteur en scène, F(l)ammes ouvre la saison du Théâtre des quartiers d’Ivry et donne le « la » à celle-ci où les figures féminines ne manquent pas.

Tour à tour défilent sur le plateau des tranches de vie de jeunes femmes en quête d’identité et de reconnaissance. Elles l’expriment avec leurs mots, en chantant, en dansant, en dégageant une énergie contagieuse, une véritable ode à la vie. « Je vous le dis, je pars, je vous quitte, je me tire, je me casse, je ne supporte plus d’être dans votre prison pleine d’amour. »

Elles racontent tout de cette France où elles ont pris racine et où s’écrit leur futur. Nées de parents ayant vécu l’exil, expertes de leur vie et de leur féminité, ces dix jeunes femmes des quartiers prennent la parole et ne la lâchent plus. F(l)ammes est le deuxième volet du triptyque Face à leur destin qu’Ahmed Madani mène, depuis 2011, avec la jeunesse des quartiers populaires. Le premier consacré aux garçons, le deuxième aux filles et le troisième à venir, aux filles et aux garçons. Créé en 2016, ce spectacle a nécessité un long travail préparatoire. « Le principe était de ne pas commencer à inscrire un seul mot avant que l’équipe ne soit rassemblée sur le plateau, raconte Ahmed Madani. J’ai travaillé pendant deux ans en immersion, en rencontrant les jeunes femmes, leur posant des questions. Qu’étaient-elles capables de me livrer de cette chose intime en elles et de la partager ensuite avec les spectateurs ? »

L’ambition portée par la compagnie est, au travers de ses créations de questionner l’histoire contemporaine dans ce qu’elle a de plus troublant et de plus palpitant. Dans son édito de présentation de la saison, la directrice du Théâtre des quartiers d’Ivry, Elisabeth Chailloux, souligne l’importance des figures féminines qui traversent la programmation qui parle d’exil et de solitude mais aussi de joie et de courage, comme les jeunes femmes de F(l)ammes. « Un magnifique manuel de survie…»

Claude Bardavid

F(l)ammes de Ahmed Madani : du 5 au 15 octobre au Théâtre des Quartiers d’Ivry-Centre dramatique national du Val-de-Marne. À la Manufacture des Œillets, 1 place Pierre Gosnat. 01 43 90 11 11. Dans le cadre de la semaine de l’engagement Ivry Motiv’.

Retour en haut de page