437-breve-9-Jimi_MOHAMED_LAMOURI-1500.jpg
Mohamed Lamouri et le groupe Mostla

Pour un musicien découvert dans le métro parisien, c’est une opportunité que d’être soutenu par La Souterraine. C’est à cette nébuleuse d’artistes que la Journée des initiatives musicales indépendantes (Jimi) donne une de ses cartes blanches. Et La Souterraine programme donc Mohamed Lamouri au théâtre Antoine Vitez, aux côtés d’Aquaserge et P.R2B. Celui qu’on surnommait le chanteur de la ligne 2 a émergé - dans tous les sens du terme - il y a deux ans, après une décennie à envoûter les passagers des rames. Synthé coincé sous le menton, il reprenait de manière déchirante le raï love de Cheb Hasni ou des tubes pop internationaux en arabe. Repéré par le label Almost et La Souterraine, il est désormais accompagné du groupe Mostla, a sorti un disque, Chanteur de Paris, et se produit sur scène et en festival.

Ce destin underground singulier rejoint la philosophie qui anime la Jimi. Car ce rendez-vous annuel des indépendants et de l’autoproduction ne propose pas que des concerts. Depuis 2007, on y trouve un salon où artistes, labels où tourneurs se rencontrent et exposent leurs projets et bonnes pratiques. Ce laboratoire in vivo de la création indépendante s’adosse au Festi’Val de Marne, porté par le Département. Un festival défricheur qui promeut les nouvelles esthétiques de la chanson. Dans notre ville, ce seront Adrienne Pauly et Dani qui s’empareront du micro. Elles qui comme le chanteur du métro sont adeptes des voies (voix ?) de traverse.

Thomas Portier

Carte blanche à La Souterraine (Mohamed Lamouri, Aquaserge, P.R2B) : le 12 octobre à 19h30 au théâtre Antoine Vitez : 1 rue Simon Dereure. 01 46 70 21 55. Autres concerts les 12, 13 et 19 octobre. Programme complet sur jimifestivaldemarne.org

Retour en haut de page