travaux-Gare-RER-1500-imv-decembre-2018.jpg
Les travaux de la future gare (ici vue depuis Ivry-Port) s’élèvent à 25, 3 millions €, financés par Île-de-France Mobilités (42 %), la Région (30 %), la SNCF (22 %) et l’État (6 %).

Les noctambules ont peut-être assisté à cette opération impressionnante. Dans la nuit du 20 septembre, un convoi exceptionnel a acheminé une passerelle qui prolonge le quai de la gare RER vers la future entrée sud prévue rue Saint-Just. C’est l’un des volets des travaux engagés depuis février par la SNCF : quatre nouveaux accès sont prévus. Un sur la place Marcel Cachin, à droite du bâtiment actuel. D’ici partira une passerelle surplombant les voies et desservant à la fois les deux quais et un nouvel accès côté rue de la gare (Ivry-Port).

Pour atteindre cette passerelle, des escaliers et trois ascenseurs sont prévus. Les deux autres nouveaux accès au sud se situent donc rue Saint-Just : côté cité Gagarine pour les trains en direction de Paris, sous le pont pour ceux en direction de la banlieue. Ces travaux avaient pris du retard à cause des crues de mai et à la reprise d’études concernant la nature des sols. L’ouverture des accès Saint-Just prévue initialement en février 2019 aura lieu plutôt à l’été.

Outre ces nouvelles entrées, le chantier vise une meilleure accessibilité de la gare pour les personnes en situation de handicap et à mobilité réduite. Des travaux viennent de s’achever sur les quais existants : rénovation des bandes podotactiles, mise en place d’une signalétique adaptée et de nouvelles assises, réhaussement des quais pour permettre un meilleur accès aux trains. L’éclairage sera également refait dans le tunnel reliant la place Marcel Cachin aux rues la gare et Maurice Grandcoing.

Prochaines étapes prévues : démolition du mur d’enceinte de l’ancienne gendarmerie afin de créer un parvis. En mars, les deux parties de la passerelle surplombant les voies seront installées par grutage.

Thomas Portier

Retour en haut de page