458-actu-2-Bergers-1500-credit-frederic_iriarte.jpg
© Mairie d’Ivry-sur-Seine - Frédéric Iriarte

« On ne se posait pas la question de savoir si on allait durer, on vivait au jour le jour. La seule certitude, c’est qu’on était déterminé ». Bahri Sebkhi, actuel directeur des Bergers en scène, se souvient des premiers jours de l’association, en 1999. Lui avait 17 ans, et sous l’égide de Kamel Akli et de quelques autres, le jeune comédien créait l’association pour développer et promouvoir cet outil d’expression et de communication qu’est le théâtre.

« Il permet aux jeunes de prendre confiance en eux et de s’exprimer, voire de revendiquer », explique Bahri Sebkhi. Il a fallu un travail de longue haleine auprès des jeunes des quartiers pour casser cette idée, tenace, que le théâtre, la culture, ce n’est pas pour eux. « Ce n’était pas évident au début, on a passé beaucoup de temps sur le terrain pour créer un rapport de confiance, se remémore-t-il. D’autant que dès le départ, on est allé vers ceux qui sont les plus éloignés de cette pratique culturelle ». L’association crée ainsi du « liant social (sic) » et « lutte contre l’exclusion et l’isolement ». 

Sanctuaires culturels

Aujourd’hui, l’association est fière de réunir plus de 250 adhérents, enfants comme jeunes adultes, dans différents projets culturels. Il y a les ateliers théâtre, bien sûr, mais aussi hip-hop. Sans oublier l’accompagnement scolaire, la prévention santé avec des saynettes dans les établissements scolaires pour faire passer des messages de prévention, et la solidarité internationale à travers des projets à Cuba, au Mali et en Algérie.

Pour les vingt prochaines années, les Bergers se souhaitent d’être enfin reconnus par le monde de la culture, et pas seulement dans le champ social. Pour que les portes des derniers sanctuaires culturels s’ouvrent enfin aux talents des jeunes Bergers.

Philippe Gril

Découvrez sept créations des Bergers en scène dans le cadre d’Ivry Motiv’, le 20 mars et le 23 mars, à partir de 15h au 44 rue Jean-Jacques Rousseau.
Le 22 mars, tremplin « jeunes talents » à partir de 20h30, au Hangar (3/5 rue Raspail). Gratuit. Réservation : 01 46 70 04 98.

Retour en haut de page