logo-ivry-Science-1500-2019.jpg

Imvhebdo :
le « genre » est un concept pour désigner les différences non biologiques entre les femmes et les hommes…

Cécile Vermot : cet outil conceptuel apparu dans les années 1950, fait l’objet d’études en sciences sociales. Il nous aide à analyser comment sont construites les identifications hommes ou femmes par rapport à la socialisation des individus dans une société donnée.

Imvhebdo :
où se constituent les clichés qui pèsent sur les genres ?

Cécile Vermot :
il existe des points de vue très différents sur cette question, parce qu’elle se joue à la fois à la maison avec les parents, à l’école, devant la télévision où les enfants sont aux prises avec des stéréotypes, et jusqu’aux affiches de publicité placardées sur les arrêts de bus. C’est pourquoi il n’est pas facile d’attaquer les clichés en même temps de front. C’est un long travail…

Imvhebdo :
sur quel aspect du « genre » portent vos recherches sociologiques ?

Cécile Vermot :
j’ai essayé de comprendre dans le cadre de mes recherches comment les émotions, à un niveau sociologique, sont construites socialement et comment elles influencent le processus migratoire pour les individus selon leur genre et leur sexe biologique, s’il y a superposition ou pas.

Propos recueillis par Claude Bardavid

Les Rendez-vous des sciences du 19 au 26 avril à la Maison de quartier Centre-Ville- Gagarine : 7 rue Truillot.  01 72 04 63 21 ou ivrysciences@ivry94.fr

Voir le programme complet au format pdf

Retour en haut de page