491-actu-2-Droits-Enfants-2020-1500.jpg

« Montrez-moi comment on fait un escargot. » « Vous vous souvenez aussi des gestes de la pluie et de la maisonnette ? » Concentrés, Lalia, Christopher, Kassim ou encore Gabriel, âgés de 5 ans, dressent leur index et leur auriculaire tels les deux petites cornes du gastéropode à coquille. Au centre de loisirs de la maternelle Dulcie September, mercredi 7 novembre, un groupe de huit enfants répète, en langue des signes, une comptine bien connue.

Dalila, la responsable du centre, les invite à la chanter à voix haute, puis en silence, juste avec les mains comme les personnes malentendantes. « Même s’ils sont petits, ils découvrent que certains enfants n’entendent pas et peuvent communiquer autrement, explique-t-elle. C’est une façon de les sensibiliser très jeunes au handicap. Je suis contente car ils ont appris très vite les signes. » Cet atelier, organisé en partenariat avec le secteur municipal du handicap, s’inscrit dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’enfant qui se déroule le 20 novembre depuis 30 ans.

« L’édition 2019 a pour thème la lutte contre les discriminations, précise Méhadée Bernard, adjointe au maire en charge des affaires scolaires. Il nous a semblé pertinent de faire un focus sur la thématique du handicap et de l’inclusion, en référence à l’article de la Convention des droits de l’enfant : "Être protégé contre toute forme de discrimination". C’est de notre responsabilité de faire connaître ce traité qui a 30 ans, pour que chaque enfant prenne conscience de ses droits et de ses devoirs. »

Même si cette question irrigue les projets pédagogiques des centres de loisirs toute l’année, elle est particulièrement travaillée depuis un mois. C’est en partie pour cela qu’Ivry est labellisé «Ville amie des enfants» par l’Unicef. Le 20 novembre, au Petit Robespierre, les parents et les enfants vont pouvoir contempler les fresques et autres BD réalisées. Ils assisteront aux spectacles, notamment la chorale en langue des signes de Dulcie September. Le 22 novembre, à partir de 17h30, tous les Ivryens sont conviés à les découvrir. La soirée se terminera par un concert à 19h30.

« J’aime bien la langue des signes, confie avec enthousiasme Lalia. On nous a même appris à faire nos prénoms, et la lettre H ressemble à celle que Spiderman fait pour lancer ses fils ! » Tout sourire, Gabriel apprécie la comparaison de sa camarade, puis ajoute : « Et en plus, ça permet aux sourds d’entendre ! »

Catherine Mercadier

Le Petit Robespierre, 2 rue Robespierre (à côté de la piscine).

Tous à l’expo !
Arbre des droits de l’enfant, bande-dessinée… Découvrez les travaux des enfants des centres de loisirs au Petit Robespierre vendredi 22 novembre à partir de 17h30. La soirée se terminera par un concert à 19h30 avec  l’Ensemble harmonique de Saint-Michel-sur-Orge (91) sous la direction de Fabien Sommier. 25 musiciens interprèteront des musique de films, séries, jazz, classique…

Une indispensable convention
Le droit d’avoir un nom, une nationalité, une identité. Ou encore celui de ne pas faire la guerre, d’aller à l’école, de recevoir des soins et de jouer... Méconnue en France, la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE) a été adoptée à l'unanimité par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1989 parce que le développement sain des enfants est crucial pour l’avenir de toute société. C’est le traité relatif aux droits humains le plus largement ratifié de l’Histoire puisqu’il a été signé par 195 États.
Découvrir la convention

En images

Retour en haut de page