496-breve-4-Traits-D-union1500.JPG
Parmi les neuf spectacles proposés, la compagnie Sur la Cime des Actes présente Caligula d’Albert Camus. © PHOTO Caligula crédit DR

Aborder des enjeux de société à travers le regard de jeunes compagnies théâtrales, telle est l’ambition du festival Traits d’Union. Lancé en 2017, l’événement est né de la rencontre entre le théâtre El Duende et la compagnie Les Entichés, créée en 2013 et basée en région Centre. Les deux troupes partagent un même esprit d’échanges citoyens et de solidarité. Il y a cinq ans, El Duende a accueilli dans ses locaux Les Entichés pour sa première création. « De ce parrainage, une amitié s’est nouée et, de fil en aiguille, nous est venu l’idée de créer un événement pour aider d’autres jeunes troupes à se lancer », raconte Mathieu Cabiac, en charge de la communication du théâtre El Duende.
 

Chaque année, un appel à candidatures est lancé sur un thème. Pour l’édition 2020, neuf pièces ont été choisies autour de la question du pouvoir. « En septembre dernier, nous avons auditionné 49 spectacles pendant trois jours », poursuit Mehdi Kerouani, en charge de la programmation. « C’est un exercice un peu compliqué de choisir une pièce à partir d’un extrait de dix minutes et d’un échange avec la troupe, mais il s’agit aussi de prendre des risques. »

Premier public

Les spectacles sont programmés deux fois durant le festival. Au-delà de cette visibilité, les jeunes compagnies bénéficient d’un véritable accompagnement professionnel. Le festival met à disposition des plateaux pour répéter. Et les organisateurs font aussi partager leur expérience sur la dramaturgie ou sur les outils de communication. Outre le jury presse constitué de six journalistes, les lieux partenaires du festival viennent également assister et repérer des spectacles pour leur programmation future. Certaines créations des éditions précédentes ont été ensuite reprogrammées à Ivry, au festival d’Avignon ou sur d’autres scènes.

Traits d’Union démarre le 9 janvier avec le Caligula d’Albert Camus interprété par la compagnie Sur la Cime des Actes. Il sera aussi question de la destinée de Camille Claudel, artiste sous domination masculine (K-Mille, Cie Les Évadés), ou des brutalités policières contre les manifestants altermondialistes (Gênes 01, Le Cri de l’escargot). Avec, pour chaque jeune compagnie, l’espoir de trouver son premier public et de grandir par la scène.

Mathieu Oui

Traits d’Union, le festival de la jeune création, du 9 au 26 janvier au théâtre El Duende : 23 rue Hoche. 01 46 71 52 29 et theatre-elduende.com

Retour en haut de page