Jumelages et coopérations décentralisées

Ivry mène avec différentes villes à travers le monde des projets de solidarité  :

  • La ville de Brandenbourg-sur-la-Havel, à 70 km à l'est de Berlin (Allemagne)
  • La commune rurale de Dianguirdé, région de Kayes (Mali) 
  • La commune de Jifna et le camp de Jalazone en Cisjordanie (Palestine)
  • La ville de Jérusalem-Est ( Palestine)
  • Camps de réfugiés Sahraouis de Tindouf (Algérie)
  • La municipalité de La Lisa au sein de la ville-province de La Havane (Cuba)

Brandenburg-sur-la-Havel (Allemagne)

Le jumelage entre Brandebourg-sur-la-Havel et Ivry-sur-Seine permet des échanges entre jeunes pour favoriser la connaissance mutuelle et la culture de la Paix. Depuis la signature du protocole de jumelage en 1963 de nombreux échanges culturels ont permis la rencontre entre habitant·es et jeunes des deux communes.

2003-2014 : accueil à Ivry-sur-Seine de six jeunes brandebourgeois·es chaque année pendant trois semaines dans le cadre du séjour international « Village du monde ».

2004-2006 : mise en place du projet interculturel et artistique « Mehr Licht » entre Ivry-sur-Seine et ses communes jumelées de Brandebourg-sur-la-Havel (Allemagne) et La Lisa (Cuba). Permettant de croiser les différentes cultures, ce projet a permis une importante implication des habitant·es.

2010-2012 : mise en oeuvre du projet d’insertion professionnelle « BarUmWalz » pour favoriser les perspectives d’emploi des jeunes par des échanges transnationaux et des activités liées à la mobilité. Financé par l’Union européenne, ce projet a permis plusieurs échanges entre jeunes ivryen·nes et brandebourgeois·es pour des stages en entreprises et des cours de langues.

Juin 2012 : organisation d’un tournoi inter-services d’agents municipaux auquel a participé une équipe de l’administration communale de Brandebourg-sur-la-Havel. L’équipe de football des agents communaux ivryens a ensuite été invitée à Brandebourg.

2012 : accueil à Ivry-sur-Seine de six jeunes musicien·nes allemand·es issu·es de l’école de musique Vicco von Büllow, dans le cadre de la semaine des cuivres organisée par le Conservatoire municipal d’Ivry.

2014 : accueil de huit élèves de cuivres du Conservatoire municipal d’Ivry par l’école de musique Vicco von Büllow de Brandebourg-sur-la-Havel pour un échange musical.

2015 : accueil de lycéen·nes brandebourgeois·es à Ivry-sur-Seine dans le cadre de la célébration des 52 ans du jumelage entre les deux villes.

Mai 2017 : accueil à Ivry-sur-Seine de six jeunes musicien·nes allemand·es dans le cadre de la semaine des cuivres d’Ivry-sur-Seine, donnant notamment lieu à l’organisation d’un concert croisé et à des temps d’échanges et de découverte.

Mai 2018 : délégation ivryenne présidée par Philippe Bouyssou, maire d’Ivry-sur-Seine, à Brandebourg-sur-la-Havel pour célébrer le 55ème anniversaire du jumelage des deux villes.

Depuis 2016 : organisation chaque été de voyages-rencontres entre jeunes ivryen·nes et brandebourgeois·es. Ces voyages permettent aux jeunes de vivre une expérience riche de solidarité et de découvertes grâce à des activités culturelles, sportives et des visites touristiques communes. Ces séjours ont été annulés en 2020 et 2021 en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19.

Dianguirdé (Mali)

Dianguirdé est une commune rurale située au nord-ouest de Bamako, dans la région de Kayes (cercle de Diéma). Elle regroupe 14 villages très éloignés les uns des autres. Les premiers liens entre Ivry-sur-Seine et Dianguirdé datent des années 1990, tissés entre le comité de jumelage et des ressortissant·es de Dianguirdé vivants à Ivry. Cette coopération a été officialisée en 2005 par la signature d’un protocole d’accord.

2006 – 2008 : projet de formation d’élèves infirmier·ères mené en partenariat avec les étudiant·es de l’Institut de formation en soins infirmiers de l’hôpital Charles-Foix, le comité de jumelage et les associations de Dianguirdé implantées à Ivry-sur-Seine. Les étudiant·es ont délivré des soins et sensibilisé la population du village de Torodo à l’importance de l’hygiène de l’eau, en intervenant notamment auprès des écolier·ères.

2007-2009 : réalisation de 10 forages d’eau et remise en état de 6 autres.

2010-2012 : formation d’artisan·es à l’entretien des forages d’eau et à la réalisation d’un diagnostic de leurs états.

2010-2011 : accompagnement de projets de maraîchage auprès de femmes maliennes. Encore souvent pratiqué de façon traditionnelle, le maraîchage est la principale source de revenus pour les femmes au Mali. Le projet portait sur la réalisation de quatre parcelles maraîchères, la mise en place de formations aux techniques d’exploitations maraîchères et un accompagnement pour le renforcement de leurs indépendances financières.

2011 : Fourniture d’un panneau solaire et d’un ordinateur portable pour faciliter et améliorer la communication et le suivi des projets à Dianguirdé où l’accès à l’électricité est difficile.

2016 : réalisation d’une cartographie numérique « Mapathon » de la commune de Dianguirdé en partenariat avec CartONG et la communauté malienne d’Ivry-sur-Seine. L’objectif était de valoriser le territoire, de localiser des infrastructures et servir ainsi de point d’appui pour le développement de projets de coopération décentralisée.

2016-2020 : lancement d’un projet d’adduction d’eau potable pour alimenter le village de Torodo, en lien avec plusieurs partenaires. Après études, le coût du projet a été chiffré à 300 000€ mais les demandes de cofinancements n’ont pu aboutir et le projet a été abandonné définitivement en 2021.

Depuis 2018 : réhabilitation chaque année de 2 pompes à motricité humaine et électrification d’une salle de classe afin de permettre aux enfants de travailler le soir après la classe. Cette action menée par le Comité de jumelage est permise notamment grâce aux subventions de la Ville.

2020 : tentatives de forages d’eau et essais de pompage à Torodo en partenariat avec la Fondation SADEV. Les débits d’eau potable identifiés sur la plupart des forages se sont révélés trop faibles pour répondre aux besoins de la population locale. Il a toutefois été possible de capter l’eau potable d’un de ces forages via l’installation d’une pompe à motricité humaine.

2022-2024 : engagement sur un nouveau projet portant sur l’accompagnement des partenaires maliens de la Ville via la mise en place de formations médicales et la fourniture de matériel dans des centres de santé de Dianguirdé. Ce projet s’organise en collaboration avec le Centre Municipal de Santé.

La commune de Jifna et le camp de Jalazone en Cisjordanie (Palestine)

Le camp de Jalazone est situé en Cisjordanie, à 7 km de Ramallah. Il a été installé en 1949 sur les terres du village chrétien de Jifna, après la création de l’Etat d’Israël. La Ville d’Ivry y développe des actions de solidarité internationale dans un esprit de paix et de partage, au-delà des différences religieuses ou socio-économiques. Un accord de coopération a été signé en 2012 entre Ivry-sur-Seine, Jifna et Jalazone. Il fixe le cadre des actions de coopération et des échanges (jeunesse, culture…) et vise ainsi l’amélioration des conditions de vie des populations.

2003 – 2014 : accueil à Ivry-sur-Seine de six enfants palestinien·nes de 13 à 15 ans chaque année pendant trois semaines dans le cadre du séjour international « Village du monde ».

2006 – 2008 : participation de la Ville au projet « Back to school » (Retour à l’école) qui favorisait la scolarisation d’enfants issu·es de familles palestiniennes modestes grâce à la fourniture de matériel. Près de 50 enfants de 10 à 14 ans ont pu en bénéficier.

2009 : nomination comme citoyen d’honneur de la Ville de Marwan Barghouti, prisonnier politique palestinien.

2013 : séjour d’une quinzaine de jeunes ivryen·nes à Jifna et Jalazone lors duquel elles·ils ont été hébergé·es dans des familles palestiniennes, ont pu échanger avec des jeunes de leurs âges et découvrir la Cisjordanie.

2014 – 2016 : mise en place de cours de français et d’animations culturelles à destination d’adolescent·es et d’adultes, en partenariat avec l’Institut français de Ramallah.

Collaboration avec le Théâtre National de Palestine depuis plusieurs années pour promouvoir la culture et le spectacle vivant palestinien. Les oeuvres d’Adel Hakim Antigone et La Rose et le Jasmin ont été jouées en langue arabe lors de l’inauguration du Centre Dramatique National d’Ivry-sur-Seine en 2016.

Printemps 2017 : soutien à la grève de la faim « Liberté et Dignité » initiée en avril 2017 par Marwan Barghouti pour dénoncer l’acharnement des autorités israéliennes sur les prisonniers politiques palestiniens.

Depuis 2014 : vente de livres déstockés par la Médiathèque municipale à l’occasion d’Ivry-en fête au profit d’une action de soutien à la lecture à Jalazone. Les recettes permettent de développer des projets pédagogiques et d’alimenter le fonds de la bibliothèque du centre social du camp.

2019 : participation financière de la Ville à hauteur de 10 000€ pour la réalisation d’un jardin d’enfant dans le camp de Jalazone. Les enfants et les jeunes étant souvent les premières victimes des conflits, ce projet permet de leur offrir un espace de liberté et de jeux au coeur d’un contexte difficile.

Septembre 2019 : délégation d’élu.es ivryen.nes en Palestine afin de manifester le soutien de la Ville au peuple palestinien et à la création d’un état indépendant. À cette occasion, du matériel sportif a également été remis aux jeunes enfants et adultes de Jifna et de Jalazone et le projet éducatif et sportif du centre Al Bustan à Jérusalem-Est a été lancé.

2020 : projet d’accueil à Ivry-sur-Seine pendant le mois de juillet de quatre enfants des prisonniers politiques palestiniens de Jifna et Jalazone. Le projet, mené en partenariat avec le Réseau Bargouthi, a été annulé en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.

Jérusalem-Est (Palestine)

2019-2021 : projet sportif et éducatif dans le centre socio-culturel d’Al Bulstan à Jérusalem-Est pour favoriser la citoyenneté et l’émancipation des Palestinien·nes. Engagées avec le Réseau de Coopération Décentralisée pour la Palestine (RCDP) et en partenariat avec la Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT), les actions menées en 2021 ont porté sur :
• Des formations à destination d’animateurs et animatrices sportif·ves.
• Une campagne de sensibilisation à la pratique sportive grâce à la mise en place d’un festival sportif.
• Des temps d’échanges autour des pratiques sportives au niveau local.
• La participation à un camp d’été sportif.
• L’accueil à Ivry-sur-Seine d’une délégation de futur·es animateur·rices sportif.ves palestinien·nes. Organisé en partenariat avec des associations sportives ivryennes et la Direction des sports, ce séjour leur aura permis d’échanger, de découvrir et de participer à la vie sportive ivryenne.


2022-2024 : programme d’actions autour du sport en direction de jeunes ivryen·nes et palestinien·nes. Avec l’objectif de favoriser l’autonomie et la connaissance de soi, la Ville s’engage notamment sur un projet « Sport culture » et participera au festival franco-palestinien « Jeunes talents ». Des rencontres en France et en Palestine permettront de développer des créations artistiques et sportives nourries par les deux cultures, notamment autour du break dance et du hip-hop. La présentation de ces créations se fera lors du festival à Jérusalem en 2023 et en 2024 en France. Ce programme est construit en lien avec l’Union sportive d’Ivry Omnisports.

Camps de réfugiés Sahraouis de Tindouf (Algérie)

L’engagement de la Ville d’Ivry auprès du Sahara occidental est à la fois politique et humanitaire, portant sur la défense des droits du peuple sahraoui, la libération des prisonniers politiques et le droit à l’autodétermination.

Depuis 2008 : accueil pendant l’été de 6 enfants sahraoui·es de 6 à 10 ans en provenance de camps de réfugié·es de la région de Tindouf, au sud-ouest de l’Algérie. Portée par la Plateforme nationale de Solidarité avec le Peuple Sahraoui, cette initiative vise à offrir à ces enfants des vacances loin de leurs difficiles conditions de vie, tout en sensibilisant la population ivryenne à la situation du Sahara occidental.

En lien avec le Centre Municipal de Santé, les enfants bénéficient durant leurs séjours d’une visite chez la·le dentiste, l’ophtalmologue et la·le médecin généraliste. Elles·ils reçoivent également un «trousseau de vêtements» et participent à des activités culturelles et sportives dans les centres de loisirs d’Ivry et les centres de vacances des Mathes et d’Héry-sur-Ugine. Elles·ils sont ensuite accueilli·es au Havre pendant deux semaines par l’association Camion-Citerne.

2016 : nomination comme citoyen d’honneur de la Ville de Naâma Asfari, militant des droits de l’homme au Sahara occidental et prisonnier politique au Maroc depuis 2010.

Avril - mai 2018 : accueil et soutien de la Ville à Claude Mangin Asfari qui a mené une grève de la faim de 30 jours pour réclamer un droit de visite à son mari Naâma Asfari, emprisonné au Maroc. Suite à la mobilisation autour de son combat, elle a pu rendre visite à son mari en janvier 2019.

Février 2019 : délégation ivryenne dans les camps des réfugié·es sahraoui·es à Tindouf en Algérie à l’occasion du 43ème anniversaire de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD).

Ce séjour a permis de rappeler le soutien d’Ivry-sur-Seine au peuple sahraoui et pour la reconnaissance de ses droits et de découvrir la réalité de la vie dans les camps de réfugié·es.

Décembre 2020 : vote d’un voeu en faveur la libération des prisonniers politiques sahraouis et du respect des lois et des conventions internationales. Le Conseil municipal a aussi appelé l’Europe et la communauté internationale à prendre toutes les mesures nécessaires pour faire baisser les tensions actuelles entre le Sahara occidental et le Maroc.

2020, 2021 et 2022 : l’accueil à Ivry-sur-Seine d’enfants réfugié·es sahraoui·es pendant l’été a dû être annulé en raison de la crise sanitaire lié à la Covid-19 et à la situation politique au Sahara occidental. En compensation, la Ville et l’association des Amis de la République Arabe Sahraouie Démocratique (AARASD) ont soutenu en 2020 et 2022 l’apprentissage de la langue française auprès des collégien·nes sahraoui·es du camp d’Aousserd. En 2021, la Ville a participé au financement du programme «Vacances de la paix », porté par les autorités sahraouies. Ce programme a permis de proposer des espaces de jeux et d’apprentissage aux enfants et adolescent·es sahraoui·es, de promouvoir un esprit de dialogue et de paix à travers des activités artistiques, musicales et théâtrales.

La Lisa (Cuba)

La Lisa est l’une des quinze municipalités de la ville-province de la Havane à Cuba. En 1990, des associations ivryennes ont apporté un soutien et une aide humanitaires aux écoles et aux hôpitaux cubains. Un accord de jumelage entre Ivry-sur-Seine et La Lisa a été signé en 1997.

1999, Ivry-sur-Seine a participé à l’initiative « un bateau pour Cuba » en soutenant les centres de santé et la scolarisation à La Lisa.

2004, suite à l’ouragan Charley, la ville a soutenu La Lisa en apportant une aide humanitaire à la population sinistrée.

2005, Ivry-sur-Seine, Brandebourg-sur-la-Havel et La Lisa ont mis en place le projet artistique Mehr Licht permettant la découverte des cultures respectives.

2008, la ville d’Ivry a apporté une aide humanitaire à La Lisa suite aux passages des ouragans Gustav et Luke.2007-2011, le programme de rénovation urbaine et développement communautaire du quartier insalubre de La Linea à La Lisa a été lancé par les deux municipalités lors d'une mission technique de la ville d'Ivry en 2004. Le projet visait l’amélioration de l’environnement et des conditions de vie des habitants du quartier tout en renforçant la coopération décentralisée dans le domaine du développement urbain. Le programme comportait un volet habitat (reconstruction ou rénovation), un volet assainissement et un volet voirie. Les habitants concernés ont été associés aux différentes étapes du projet.

De 2006 à 2014, la ville d’Ivry a accueilli 6 enfants chaque année durant trois semaines dans le cadre du séjour international « Village du monde ».

Retour en haut de page