516-actu-2-1500-accueil-CC_quai_d_ivry.jpg
© Photo personnelle

Permettre aux femmes victimes de violences d'avoir un point d'écoute dans un espace ouvert, sur le chemin des courses. Tel était le but des permanences mises en place par l'État dans différents centres commerciaux de l'Hexagone durant le confinement. Pendant cette période, des milliers de femmes mais aussi d’enfants se sont retrouvés piégés avec leur agresseur chez eux. Les signalements pour maltraitance et coups ont été en forte hausse.

« À Ivry, le directeur du centre commercial Quais d'Ivry a sollicité la Ville pour accueillir ce dispositif dans ses murs, explique Marion Becheri, chargée de mission à la lutte contre les discriminations au sein de la municipalité. Le maire a soutenu ce projet, en partenariat avec les associations spécialisées sur ces questions.» Trois d'entre elles sont partie prenante, apportant soutien psychologique et aide juridique : l'APCE 94 (Association pour le couple et l'enfant), le CIDFF 94 (Centre d'information sur les droits des femmes et des familles) et l’APCARS (Association de politique criminelle appliquée et de réinsertion sociale).

Espace sécurisé

Concrètement, comment ce dispositif fonctionne-t-il ? Au centre commercial Quais d’Ivry, la femme se présente à l'accueil où le personnel a été sensibilisé à ces questions. Elle est ensuite conduite par un vigile vers un espace sécurisé où elle peut rencontrer tranquillement les associations. Durant l'entretien, les enfants sont même pris en charge.

« En mai, à chaque permanence, d’une demi-journée par semaine, six ou sept femmes se sont présentées, ce qui est beaucoup, précise Marion Becheri. Ce résultat s’explique par la localisation du dispositif mais aussi la mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux, notamment le réseau ivryen de lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales.» Aussi la Ville, le centre commercial et les associations se sont mobilisés pour le prolonger et ont interpellé l’ l'État. Le 26 mai, à Quais d'Ivry, ils ont eu la réponse en direct avec la visite de Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'égalité entre les hommes et les femmes, et de la lutte contre les discriminations. Elle a salué l'expérience et annoncé sa poursuite jusqu'en septembre. L'objectif est désormais de la pérenniser dans le temps.

Catherine Mercadier

Quais d'Ivry, 30 bd Paul Vaillant-Couturier. Adressez-vous à l'accueil du magasin. En cas d'urgence, composez le 39 19 (appel anonyme et gratuit pour les victimes de violences conjugales, sexistes et sexuelles) ou la police (17).

Retour en haut de page