561-actu-1-appl-garde-ton-corps-1500-credit-David-Merle.jpg
© Mairie d'Ivry-sur-Seine - David Merle

Paroles déplacées, interpellations insistantes, sifflements, insultes... Le harcèlement sexuel ne se limite pas à la sphère privée ou professionnelle, il est aussi présent dans l'espace public. En France, plus de 80 % des femmes y ont déjà été confrontées. « Pour éviter de répondre aux harceleurs et que cela dégénère, les femmes baissent les yeux, se taisent, font semblant d'écouter de la musique avec leur portable ... Mais nous ne pouvons pas continuer à vivre dans la peur ! » s'insurge Pauline Vanderquand, cofondatrice de l’application pour téléphone mobile « Garde ton corps ».

Ivry est l’une des premières villes à mettre en place cette application ce mois-ci. Dotée d'un système de géolocalisation, celle-ci vise à sécuriser les déplacements extérieurs en signalant facilement un danger éventuel à des contacts de confiance.

Elle indique aussi des « safe places », lieux sécurisés proches. Une trentaine d'entre eux ont déjà été répertoriés sur la commune, allant de la pharmacie au supermarché en passant par le restaurant ou les services publics. « Quand on est suivi dans la rue, il suffit souvent d'entrer dans un commerce pour que l'agresseur potentiel passe son chemin », précise la conceptrice de l'application.

Face à l’insécurité

Une autre fonction de l'application permet aux utilisateurs de signaler les lieux où ils ont été en insécurité dans la commune, que cela soit un sentiment ou bien lié à des faits réels : un harcèlement, une agression ou des violences conjugales. Ces données sont transmises directement à la municipalité.

« C'est très intéressant d'avoir ces retours, notamment ces ressentis, explique Sarah Misslin, adjointe au maire en charge de la propreté de l'espace public, de la tranquillité publique et de la prévention de la délinquance. Cela va nous permettre d'apporter des réponses adaptées : améliorer l'éclairage, intensifier la présence des médiateurs, prévenir la police... »

Gratuite et facile à télécharger, l'application est majoritairement utilisée par des femmes mais aussi à 20 % par des hommes dont certains sont issus de la communauté LGBT. « Avec “Garde ton corps“, nous envoyons aux harceleurs le message que la société est désormais mobilisée pour dénoncer leurs comportements, conclut Pauline Vanderquand. Ils ne peuvent plus avoir de sentiment d'impunité. »

Catherine Mercadier

Téléchargez l’appli « Garde ton corps » à partir du 7 juin sur ivry94.fr, rubrique Urgences depuis la page d'accueil.

Retour en haut de page