521_actu1_nouveau_conseil_pour_l_Hebdo_credit_David_Merle-web2.jpg
© Mairie d'Ivry-sur-Seine - David Merle

Ce 4 juillet, à la Manufacture des Œillets, l’émotion était palpable. La première séance du conseil municipal de cette nouvelle mandature avait lieu dans ce magnifique édifice, témoignage à la fois du passé industriel de la ville, de sa richesse culturelle et, ce jour, témoignage de sa vie démocratique. 

Après la vérification du quorum et l’appel des élus présents, Annie Le Franc, la doyenne de l’assemblée communale et, de droit, présidente de séance, a invité chacun à « repenser les trois mots inscrits sur le fronton de la mairie : Liberté, Égalité, Fraternité. Des valeurs solidaires qui ne peuvent se comprendre que liées les unes aux autres. »
Est venue ensuite l’élection du maire, à bulletin secret. En effet, si les électeurs votent pour une liste, c’est aux conseillers municipaux qu’il revient d’élire, parmi eux, le premier édile de la Ville.

« C’est à moi, plus jeune élue de la liste Ensemble pour Ivry, que revient l’honneur, et la responsabilité, de m’exprimer aujourd’hui pour vous soumettre la candidature de notre liste aux fonctions de maire d’Ivry-sur-Seine, a déclaré Coumba Macalou. Je dois dire le rôle essentiel qu’a joué Philippe Bouyssou dans la démarche inédite qui a mené à la constitution d’un Tiers-citoyen sur la liste Ensemble pour Ivry, à part égales avec les candidats communistes, du rassemblement de la gauche et des écologistes. Ensuite, dans sa capacité à mettre en mouvement, à fédérer la diversité des profils et des histoires qui constituent notre liste. Et enfin, dans la confiance qu’il a placée en chacune et chacun d’entre nous. Pour toutes ces raisons, je suis très heureuse et très honorée de proposer sa candidature aux fonctions de maire d’Ivry-sur-Seine, au nom de l’ensemble des élus Ensemble pour Ivry. »

À l’issue du scrutin, Philippe Bouyssou a été élu maire, obtenant 42 voix sur les 49 possibles. C’est salle debout et dans un tonnerre d’applaudissements que le maire a reçu son écharpe des mains de la présidente de séance qui lui a alors cédé sa place.

« Je suis fier et ému que ce soit la plus jeune élue de notre conseil municipal, qui ait présenté ma candidature, a salué Philippe Bouyssou. Merci aussi aux 42 élu.e.s qui viennent de me confier cette responsabilité que d’aucuns qualifieraient de lourde responsabilité mais que je vais, avec votre aide à toutes et à tous, essayer de porter non pas comme fardeau, mais plutôt comme un défi, exigeant, joyeux et exaltant. » 
Le maire nouvellement élu a ensuite mis l’accent sur les différents aspects de la politique municipale qu’il compte mener. « Nous avons décidé de faire de la démocratie, de l’inclusion des habitants dans la gestion des affaires de la commune notre priorité d’action et la pierre angulaire de notre projet, a-t-il notamment souligné. Et je crois que nous sommes déjà nombreux dans cette salle, aujourd’hui, à pouvoir attester qu’il ne s’agit pas que de mots creux : nous avons déjà largement engagé le travail au cours de la campagne. »

Après son discours d’intronisation, Philippe Bouyssou a proposé aux voix une liste de 18 adjoints au maire, sur les 41 élus que compte la majorité. 
Avant de passer au scrutin, les différentes sensibilités politiques du conseil municipal ont tenu à s’exprimer.
« La liste des adjoints tout comme la liste Ensemble pour Ivry représentent notre ville : des profils différents, des énergies, des envies qui se rejoignent dans la détermination de faire tout ce que nous pouvons pour le bien-être des Ivryennes et des Ivryens », a souligné Sarah Misslin, au nom du Parti communiste français, qui a promis « un mandat de lutte ». Face à « la longue liste des combats à mener », Bernard Prieur, du Tiers citoyen, a assuré : « C’est nous qui irons vers vous constamment afin d’irriguer notre action de votre parole citoyenne, grâce à notre engagement réciproque et déterminé. C’est ensemble que nous contribuerons à construire une société plus juste où chacun aura toute sa place. » 

« Quelque chose de neuf a été mis sur pied, a poursuivi Alain Buch pour Ensemble !. Et quels que soient les débats ou les désaccords politiques qui pourront exister, il sera difficile de faire autrement pour les résoudre que de passer par l’Assemblée citoyenne souveraine, dont les formes restent à inventer. » Pour Clément Pecqueux, de Génération.s, « les conséquences en chaîne de la période de crise que nous venons de traverser nous obligent à redoubler de vigilance envers les plus fragiles, et nous poussent à imaginer de nouvelles formes de solidarité et d’accompagnement ». 

 « Nous serons vigilants à ce que la jeunesse soit une des priorités de notre mandat, a assuré Atef Rhouma, pour Convergence citoyenne ivryenne. Nous serons attentifs à toutes les politiques qui permettent de réduire les inégalités et de lutter contre les discriminations ». Enfin, Kheira Freih Bengabou, pour Europe Écologie – Les Verts, a déclaré que « les écologistes seront vigilants sur le respect des engagements pour la transition écologique, le cadre de vie et la solidarité. Nous sommes à un moment décisif, tâchons d’en être à la hauteur. »

Du côté de l’opposition, Rachida Kaaout a assuré que les trois élus de la liste Ivry c’est vous « seront là pour défendre les intérêts des Ivryens face à l’opacité du versement des subventions, à l’opacité de l’obtention des places en crèche, au gaspillage de l’argent public.» « Nous serons une opposition constructive et attentive, utile aux Ivryens et au débat public, a promis de son côté Sébastien Bouillaud (Ivry Autrement). Quand vous prendrez une décision utile aux habitants, nous vous soutiendrons ; si vous prenez une décision qui ne va pas dans ce sens, nous la combattrons. »

La liste des adjoints a été adoptée à la majorité (soit 41 voix pour) - les élus d’Ivry Autrement ayant voté contre et ceux de Ivry c’est vous n’ayant pas participé au vote.
Les nouvelles délégations ont la particularité d’être très transversales. Par exemple, le logement est désormais sous la responsabilité de trois élus et requalifié comme suit : coordination des politiques d’attribution du logement social ; habitat indigne, logement d’urgence et résidences sociales ; programmation des constructions de logements et coordination du rapport aux bailleurs sociaux.

La séance s’est terminée avec un verre de l’amitié, en présence de la foule nombreuse qui assistait à la retransmission du conseil municipal à l’extérieur de la Manufacture.

Philippe Gril, Thomas Portier, Ahmed Talbi

Retrouvez l’ensemble des membres du conseil municipal
 

Retour en haut de page