202101-Reprise-Collecte-Biodechet-AlexBonnemaison.png
Que jeter dans votre bioseau ? Les préparations et restes de repas, aliments périmés sans leur emballage, thé, café mais aussi essuie-tout, serviettes et mouchoir en cellulose. Crédit : Mairie d'Ivry-sur-Seine - Alex Bonnemaison

Mise en place à titre expérimental dans le quartier depuis septembre 2018, la collecte des déchets de cuisine et de table était interrompue depuis le confinement de mars 2020, la plate-forme de déchets alimentaires ayant dû fermer. Dès le 11 janvier prochain, cette collecte reprend. « Nous avons préféré attendre la sortie du deuxième confinement pour relancer l’expérience auprès des particuliers et l’accompagner par une information au porte-à-porte. », indique Jean-Paul Berger, référent de collecte et prévention déchets au Territoire Grand-Orly Seine Bièvre pour le compte de la Ville*.

Désormais, place de nouveau au tri ! Tous les déchets alimentaires sont à jeter dans votre bioseau après y avoir placé un sac compostable à disposition à la Maison de quartier. Il est également possible de recycler les sacs « OK compost » (utilisés lors de l’achat des fruits et légumes) ou ceux en papier kraft.

« La collecte aura lieu les lundis et jeudis, précise Jean-Paul Berger. Les bacs marron doivent être sortis au plus tard à 10h le matin ou la veille au soir. Et dans tous les cas, lundi 11 janvier, sortez votre bac - même vide ! - car les collecteurs vérifieront son état. »

Éco-citoyenneté

« Nous nous réjouissons de la reprise de cette collecte, se félicite Christophe Brassac, coprésident du Collectif 3R (réduire, réutiliser, recycler). Tous les habitants du quartier doivent être impliqués. Car si les déchets alimentaires sont triés à la source, il serait possible de se passer d’un traitement industriel, et donc de la construction à Ivry d’une deuxième usine de déchets, une UVO (Unité de valorisation organique) ! »

En effet, ces déchets sont valorisables. Après un processus de dégradation naturelle (méthanisation), ils produisent du biogaz (combustible). La matière organique restante sert de fertilisant. Une source d’énergie renouvelable donc, mais aussi moins de déchets à incinérer.

À terme, l’expérience devrait être étendue à toute la Ville, les collectivités ayant dorénavant l’obligation de valoriser ces déchets à la source dès 2024. La collecte dans les écoles ivryennes maternelles et élémentaires a, elle, repris depuis septembre. Nouveauté, les quatre collèges y sont associés depuis novembre. Courant 2021, les lycées, ainsi que le marché alimentaire du Centre-ville, devraient y participer. Et vous ?

Sylvie Moisy

* Depuis 2016, la compétence déchets a été transférée aux Établissement publics territoriaux.

Retour en haut de page