Actu-3-Adoma-2.jpg
© DR

Toilettes, salle de bains et cuisine en commun, chambres exiguës et sans confort… Construit en 1972, le foyer de travailleurs migrants situé au 4 de la rue Michelet a fait son temps. « Ce foyer avait des conditions acceptables à l’époque de sa construction, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, » reconnait son propriétaire et gestionnaire Adoma*.

Le 15 novembre dernier, salle Michelet, ce dernier a présenté ses intentions aux habitants, ainsi qu’aux élus présents, Romain Marchand, premier adjoint au maire en charge de l’aménagement de la ville, et Guillaume Spiro, adjoint délégué au quartier.

« C’est le dernier foyer très vétuste à Ivry, a précisé Romain Marchand. La Ville travaille depuis plusieurs années avec Adoma sur un projet de démolition-reconstruction. » Ce projet se déroule en deux phases. Il a débuté par une nouvelle résidence sociale (Rdc+7 étages) en construction au début de l’avenue Henri Barbusse. À partir de décembre 2023, les résidents de Michelet seront relogés dans les 165 studios autonomes, équipés et aux normes actuelles de confort.

« Une fois cette résidence Barbusse livrée, nous pourrons commencer la démolition-reconstruction du foyer Michelet », a expliqué Adoma. Sur une partie de la passerelle, une autre résidence sociale (du Rdc+3 au Rdc+5 - 100 logements) va être édifiée pour les personnes en besoin d’insertion. L’autre part du terrain sera, elle, cédée.

Les riverains qui assistaient à cette présentation publique ont fait part de leurs interrogations et inquiétudes sur la densité du quartier, sa mixité, le besoin de végétation, l’architecture et la hauteur de ces futurs bâtiments… « La conception du projet de la résidence devra tenir compte des contraintes liées à la proximité de la copropriété située à l’arrière du site », a rassuré Adoma.

« À Ivry, nous demandons aux porteurs de projet de venir le présenter, mais ce n’est pas une obligation,explique Romain Marchand. L’expérience a montré que cela permet parfois de faire évoluer les choses. Cela a notamment été le cas sur la première partie du projet sur Barbusse dont le nombre de chambres a été réduit. » Le projet affiné d’Adoma sera présenté par la maîtrise d’œuvre sélectionnée lors d’une deuxième réunion publique qui devrait se tenir en tout début d’année.

Sylvie Moisy

* Ex-Sonacotra, filiale de la Caisse des Dépôts.

Voir les orientations du projet d’Adoma.

Planning prévisionnel

Février 2022 à décembre 2023 :

• Arrêt des relocations au foyer Michelet.
• 156 résidents maximum relogés dans la résidence Henri Barbusse (livraison prévisionnelle en décembre 2023).
• 106 lots minimum libérés par relogement dans le parc ADOMA et par arrêt des relocations.

Décembre 2023 à juin 2024
• Démolition totale du foyer Michelet.
• À compter de juillet 2024, cession d’environ 1660 m² de terrain pour un programme mixte logements/activités à préciser.

Septembre 2024 à décembre 2025
• Construction de la résidence sociale de 100 studios sur le site Michelet sur la partie du terrain conservé.

Retour en haut de page