Salah Hamouri enfin libre !

Après plus d’un an passé en détention arbitraire dans une prison israélienne du désert du Néguev, l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri a été libéré dimanche 30 septembre.

« C’est une libération, dans tous les sens du terme. Une grande victoire pour tout le mouvement constitué autour du comité de soutien pour Salah Hamouri », s’est réjouie Séverine Peter, adjointe au maire en charge des relations internationales.

Ce lundi 1er octobre, les élus membres du bureau municipal s’étaient réunis sur le parvis de l’hôtel de ville, devant la banderole demandant la mise en liberté de l’avocat franco-palestinien emprisonné en Israël depuis le 23 août 2017. Une autre banderole a été apposée ce jour, indiquant « Après 13 mois de détention arbitraire, Salah Hamouri a été libéré ! ».

C’est la veille, que la justice israélienne a mis fin à la détention administrative dont il faisait l’objet, sans jamais avoir été inculpé ni informé des charges pesant contre lui.

Ivry était devenue la ville hôte de son comité de soutien. « La municipalité adresse toute son amitié à son épouse Elsa Lefort-Hamouri qui s’est battue pour sa libération depuis plus d’un an, a salué Séverine Peter. Mais nous déplorons le silence et la non-intervention officielle de l’État français quant à sa situation. »

Mais la mobilisation reste de mise selon l’élue : le visa de Salah Hamouri a expiré durant son emprisonnement  et il n’a pour l’heure toujours pas obtenu les documents nécessaires à sa libre circulation.

Thomas Portier

Les enfants sahraouis en vacances à Ivry

La municipalité a accueilli, pour la dixième année consécutive, du 1 au 27 juillet 2018, un groupe de six enfants réfugiés sahraouis âgés de 10 ans.

Les enfants étaient à Ivry du 1 au 9 juillet, puis, sont partis du 9 au 27 avec le service vacances à Héry-Sur Ugine.
Lors du séjour à Ivry du 1 au 9 juillet les enfants ont profités de soins de santé au Centre Municipal de Santé et se verront offrir un trousseau de vêtements. De plus, des activités culturelles étaient au programme.

Délégation Ivryenne à Brandeburg du 23 au 25 mai 2018

La délégation ivryenne présidée par le Maire Philippe Bouyssou s’est rendue du 23 au 25 mai à Brandenburg sur Havel pour marquer le 55éme anniversaire du jumelage.

Le jumelage entre les villes d’Ivry-sur-Seine et de Brandebourg sur Havel promeut l’échange autour de la culture, du sport, de l’éducation, des vacances, de la formation et de la culture de la paix.

Claude Mangin refoulée du Maroc entame une grève de la faim

Pour la quatrième fois consécutive, Claude Mangin, l’épouse de Naâma Asfari, citoyen d’honneur de la ville, a été refoulée du Maroc le 16 avril dernier. Elle a entamé une grève de la faim depuis le mercredi 18 avril au sein de l’Hôtel de Ville d’Ivry-Sur-Seine.

Lettre adressée au Président de la République cosigné par Monseigneur Michel Santier et le Maire d’Ivry le 25 avril 2018

Télécharger cette lettre

Conférence de presse Mercredi 25 avril 2018 à 11 h en mairie d’Ivry-sur-Seine pour rencontrer Claude Mangin-Asfari et ses soutiens
Télécharger le communiqué de presse

Pour rappel, Naâma Asfari est un militant engagé dans une lutte pacifique pour l’indépendance du Sahara occidental et le respect des droits fondamentaux du peuple sahraoui. Lui et vingt-et-un autres militants sont emprisonnés depuis 2010 et accusés de meurtre par l’État marocain. Un embastillement jugé injuste et condamné par de « nombreuses organisations internationales » selon Claude Mangin.

Le 13 avril, soit trois jours avant le départ de Claude Mangin, le maire, Philippe Bouyssou et deux autres édiles d’Île-de-France*, avaient fait parvenir une lettre à Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, indiquant que « le refus d’entrée sur le territoire marocain constitue une atteinte constante et grave au droit de Claude Mangin à une vie privée et familiale, contraire au droit international et au droit des prisonniers aux visites familiales ». Dans un autre communiqué, les trois maires regrettaient également les démarches insuffisantes des autorités diplomatiques françaises sur ce dossier très politique.

Retrouvez la lettre à Jean-Yves Le Drian.

Dans ces circonstances, et après de nombreuses autres démarches officielles effectuées depuis deux ans, elle a entamé une grève de la faim depuis le mercredi 18 avril et a exprimé la demande de pouvoir faire ce jeûne de résistance au sein de l’Hôtel de Ville d’Ivry-Sur-Seine. Considérant que Claude Mangin-Asfari est habitante d’Ivry-sur-Seine, et que Naâma ASFARI en est Citoyen d’Honneur depuis 2015, la municipalité a accédé à sa requête et accepté de l’accueillir au sein de l’Hôtel de Ville.

Retrouvez le communiqué de presse du maire.

* Jean-Claude Kennedy, maire de Vitry-sur-Seine, et Laurent Russier, maire de Saint-Denis.

Retrouvez l'article d'IMV Actus

Prix à Naâma Asfari

L’association Action des chrétiens pour l’abolition de la torture a décerné le 27 janvier le prix Engel-du Tertre des droits de l’homme à Naâma Asfari.

L'association Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) a décerné le 27 janvier le prix Engel-du Tertre des droits de l’homme 2017 à Naâma Asfari, citoyen d’honneur d’Ivry  et militant sahraoui emprisonné depuis novembre 2010, au Maroc.
Le prix a été remis à son épouse Claude Mangin qui a lu une lettre de Naâma, lors d'une cérémonie à laquelle ont participé plus d'une centaine de personnes.
Naâma Asfari, défenseur des droits de l’homme, condamnés par la justice militaire marocaine à 30 ans d’emprisonnement est nommé citoyen d’honneur de la commune en juin 2016.
Ivry, ville messagère de la paix, est engagée depuis longtemps pour la défense des droits du peuple sahraouis, de la libération des prisonniers politique et du droit à l’autodétermination.

Vœux 2018

Belle et heureuse année 2018. On a tous en nous une partie d'Ivry !

نتمنى لكم عاما جديدا و سعيدا
لدينا جميعا في القلب جزءا من مدينة افري

Beautiful and happy year of 2018
We have all in us a part of Ivry

Ano 2018 bello y feliz
Tenemos elos todos en nosotros una partida de Ivry

Schönes und glückliches Jahr 2018
Man ha talle in uns ein Teil von Ivry

Retour en haut de page